expos

SWEET DREAMS & DEMON'S TEARS

Rachel Hayden - Heather Benjamin

Vernissage le jeudi 11 mars de 11h à 18h
Exposition du 11 au 20 mars 2021
66 rue Charlot, 75003 Paris
Ouverture du mardi au samedi de 11h à 18h
Communiqué de presse Press release

La Bim Bam Gallery est heureuse de présenter “Sweet Dreams &Demon’s Tears” le double solo show de Rachel Hayden et Heather Benjamin. Pour chacune de ces deux artistes vivant à New-York, il s’agit de leur première exposition personnelle en France. Des mines paisibles ornées de papillons ou de fleurs de Rachel Hayden aux voluptueuses déesses combatives de Heather Benjamin, résulte une considération commune pour le symbolisme comme vecteur d’émancipation.

L’omniprésence des mouvements célestes et du cycle de vie des végétaux dans les œuvres de Hayden magnifie le thème de la transformation et nous invite à sonder nos états d’âme par le prisme nuancé des mutations perpétuelles. Vivre plutôt que de céder aux angoisses de l’immobilisme.
« En composant un tableau, j'ai le pouvoir de manipuler avec malice des forces plus grandes que moi et de prendre le contrôle de mon propre récit visuel. »

Les images de Benjamin encensent la féminité sous une lumière crue sublimant la sexualité, dans des scènes aussi fantasques qu’explicites. Avec audace et intensité, ses nymphes célèbrent l’empowerement et appellent à briser le miroir des canons esthétiques uniformisés.
« Par le prisme augmenté de l’isolement, ces œuvres explorent notre panorama émotionnel et notre propre perception de soi. »

Bim Bam Gallery is proud to present “Sweet Dreams & Demon’s Tears”, Rachel Hayden and Heather Benjamin’s double solo show. For both of these New York-based artists, this is the first time exhibiting in France. From Rachel Hayden’s serene faces embellished with butterflies and flowers, to Heather Benjamin’s combative and voluptuous deities, the two artists share a common attention to using symbolism as a vehicle for emancipation.

The omnipresence of both celestial movements and the vegetal life cycle in Hayden’s work project the theme of transformation and invite us to investigate our own emotional state through the lense of perpetual change. Celebrating life and not giving into the inertia of anxiety.
« In the act of composing a painting, I have power to playfully manipulate forces greater than myself, and find control over my own visual narrative. »

Benjamin’s images praise femininity under a raw light, channeling sexuality in scenes as baroque as they are explicit. Strong and unapologetic, her nymphs invoke empowerment and call for breaking the mirror of traditional standards of beauty.
« The works explore one's self perception and internal emotional landscape through a lens of heightened isolation. »